Conclusions clés

L’Energiewende allemande est une entreprise ambitieuse mais réalisable.

De nombreux observateurs étrangers, y compris certains écologistes, sont sceptiques à l’égard de l’Energiewende allemande. Cependant, même les sceptiques devraient apprécier l’ambition allemande qui est de démontrer qu’une économie industrielle prospère peut passer du nucléaire et de l’énergie fossile vers les énergies renouvelables et une meilleure efficacité énergétique. L’attitude volontariste de l’Allemagne repose sur l’expérience des deux dernières décennies, quand les renouvelables, se développant beaucoup plus rapidement que prévu, devinrent plus fiables et meilleur marché. En dix ans seulement, la part d’électricité renouvelable en Allemagne est passée de 6 pour cent en 2000 à environ 32 pour cent en 2016. Les jours de soleil ou de grand vent, les panneaux solaires et les éoliennes alimentent jusqu’à la moitié de la demande en électricité du pays, ce que personne n’anticipait il y a seulement quelques années. Des estimations récentes permettent de penser que l’Allemagne dépassera à nouveau son objectif en matière d’électricité renouvelable et qu’en 2020 plus de 40 pour cent de son énergie sera d’origine renouvelable. De nombreux instituts de recherche allemands ainsi que le gouvernement et ses organismes ont, par ailleurs, réalisé des estimations et développé des scénarios cohérents en faveur de l’économie renouvelable.