Pourquoi l’Energiewende

Stimuler l’innovation technologique et l’économie verte

La transition énergétique stimule les innovations vertes, crée des emplois et contribue au positionnement de l’Allemagne en tant qu'exportateur de technologies vertes.

L’économie allemande est basée sur les exportations et se positionne comme une pionnière dans les technologies vertes. L’Association allemande de l’énergie solaire (BSW) évalue qu’en 2013 les exportations représentaient 65 pour cent de la production photovoltaïque allemande, par rapport à 55 pour cent en 2011 et à 14 pour cent en 2004, l’objectif étant de 80 pour cent en 2020. Alors que l'Allemagne perdait son dernier grand fabricant de panneaux solaires en 2017, le pays continue de fournir plus de la moitié des équipements de production du secteur photovoltaïque dans le monde. Cela signifie que la majorité des panneaux solaires sont assemblés sur des chaînes de production made in Germany. L’Association allemande de l’énergie éolienne (BWE) situe le taux actuel des exportations de l’industrie éolienne entre 65 et 70 pour cent. La Chine est de loin le principal marché pour les énergies solaire et éolienne bien que les entreprises chinoises privilégient le marché intérieur et exportent relativement peu.

Le marché des produits qui renforcent l’efficacité énergétique est déjà considérable, ce qui est particulièrement déterminant dans la mesure où il va continuer à gagner en importance comparable à celui des énergies renouvelables. L’Allemagne est un acteur majeur sur ces deux marchés.

Une étude menée par le cabinet de conseil Roland Berger a conclu que le marché des produits d’efficacité énergétique continuera à se développer rapidement en doublant son volume au courant de la période entre 2005 (450 milliards d’euros) et 2020. Il n’est donc pas surprenant que les investissements dans le développement de ce secteur se multiplient, où l’Allemagne tient la deuxième place avec une part de 20 pour cent derrière les États-Unis avec 24 pour cent.

Les entreprises de taille moyenne en particulier bénéficient de la demande croissante pour les produits et les applications énergétiquement performants tandis que plus de la moitié du chiffre d’affaires sur les produits de protection de l’environnement (dont l’efficacité énergétique est une sous-catégorie) est générée par des entreprises de moins de 250 employés.

En Allemagne, environ 334 000 personnes travaillaient dans le secteur des énergies renouvelables en 2016, soit une baisse par rapport au pic de l'année 2011 et ses 380 000 salariés dans le secteur principalement due aux nombreux licenciements dans le secteur du solaire. En 2015, le Ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie estimait que le nombre de créations nettes d'emplois dans le secteur solaire s'élèvera à 100 000 d'ici 2030 et à 230 000 d'ici 2050.

Les énergies renouvelables créent plus d'emploi que le charbon

Ces chiffres représentent «la création brute d’emplois», à savoir le nombre absolu d’emplois ajoutés. Une étude approfondie du marché allemand prévoit une création nette d’environ 80 000 emplois qui passerait à 100 000 – 150 000 entre 2020 et 2030. Une des raisons de l'impact positif des énergies renouvelables sur la création nette d’emplois s’explique par le fait que l’électricité renouvelable compense directement l’électricité des centrales nucléaires, secteur où très peu de personnes travaillent.