Questions & Réponses

L’abandon du nucléaire n'entraînera-t-il pas une hausse des émissions de carbone en Allemagne ?

Ce ne fut pas le cas en 2011, année où les émissions de carbone ont encore baissé. En outre, les émissions de carbone du secteur de l’électricité en Allemagne continueront à baisser car l’énergie nucléaire sera peu à peu remplacée par les énergies renouvelables.

L’Allemagne a déjà dépassé son objectif ambitieux de Kyoto pour 2012 en atteignant un niveau de réduction de 24,7 pour cent en 2012 (contre un objectif fixé à seulement 21 pour cent pour la même année). Le pays n’est pas en bonne voie pour atteindre ses objectifs de réduction de 40 pour cent à l’horizon 2020 (par rapport aux niveaux de l’année 1990). D’après les experts, ce retard serait dû au peu de progrès réalisés en faveur de l'électrification des secteurs du chauffage et de la mobilité ; le secteur du charbon a quant à lui reculé entre 2010 et 2016. Pour combler cet écart, le gouvernement allemand a mis en place un Programme d’action en faveur du climat à la fin de l’année 2014. L'accord de Paris sur le climat devrait donner lieu à des politiques plus ambitieuses, bien qu'aucune n'ait été formulée pour le moment.

La sortie du nucléaire fait partie d’une stratégie climatique globale à long terme de réduction des émissions d’au moins 80 pour cent en 2050, selon les recommandations du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC). Les études des scénarios sur le portefeuille allemand de centrales électriques confirment la baisse considérable des émissions liées à la production d’électricité.