Questions & Réponses

L’Allemagne peut-elle être un leader dans l’énergie verte et rester une puissance industrielle ?

Les renouvelables font baisser le taux du marché de gros de l’énergie, celui que paient les entreprises, et les entreprises intensives en énergie sont largement exemptées de la surtaxe pour les énergies renouvelables. Par conséquent, les industries intensives en énergie bénéficient d’une électricité renouvelable, moins chère.

Les entreprises industrielles sont de plus en plus nombreuses à produire leur propre électricité à partir d'énergies renouvelables. Ainsi, BMW possède quatre éoliennes installées sur son site de production de Leipzig où est construite la voiture électrique i3. D'autres sociétés montent des installations solaires sur leur toit pour compenser l'électricité plus chère sur le réseau.

Les entreprises qui achètent de l'électricité en gros bénéficient également de prix inférieurs dans la mesure où ceux-ci diminuent. L'éolien et le solaire augmentent plus rapidement que le nucléaire et le charbon ne sont démantelés, de sorte que les centrales électriques conventionnelles fonctionnent à capacité réduite. Les centrales électriques qui sont plus coûteuses fonctionnent moins, ce qui produit des prix de gros plus bas.

L’industrie lourde bénéficie aussi des renouvelables, à plusieurs titres. Les technologies comme l’éolien, le solaire, le biogaz et la géothermie offrent des perspectives économiques aux industries traditionnelles. Les fabricants de turbines éoliennes par exemple, sont aujourd’hui le deuxième acheteur d’acier après le secteur automobile. Un certain nombre de ports allemands en difficulté se positionnent aussi pour le secteur éolien offshore. Les industries allant du verre à la céramique profiteront du secteur solaire, les communautés d’agriculteurs bénéficieront de la biomasse mais aussi de l’énergie solaire et éolienne. Le secteur du cuivre et de l'aluminium est prêt lui aussi à profiter du passage aux renouvelables. Par conséquent, le passage à l’énergie renouvelable permet le développement de nouvelles industries. Celles-ci donnent aux industries traditionnelles la possibilité de participer à la transition vers un avenir basé sur le renouvelable.

Les technologies vertes de pointe sont dans l’ensemble considérées par la plupart des Allemands comme l’industrie du futur, et pour eux, l’écologie et l’économie ne sont pas en contradiction.